Bordeaux gourmand/ Les bonnes tables

L’ALMA’S : le restaurant éphémère du Bachelor FERRANDI de Bordeaux

C’est sous un soleil magnifique, que j’ai déjeuné au restaurant éphémère : L’ALMA’S. Cet espace de restauration est le résultat d’un projet d’études crée par cinq étudiants de l’Ecole Supérieure de la Table de Bordeaux (BEST) en dernière année du Bachelor FERRANDI. Le chef a concocté un repas savoureux .

Catégorie : Cuisine du terroir

Avis : très bien

Prix : 19 euros pour le déjeuner

Statut : Invitation, Déjeuner/test d’un restaurant d’application éphémère

La genèse de l’ALMA’S

l’ALMA’S était le second restaurant éphémère à voir le jour. Le premier étant le restaurant le ROD. Ces deux projets de fin d’études se sont distingués parmi les 10 propositions présentées par les étudiants, dans le cadre de leur parcours de formation au sein de l’école BEST de la CCI de Bordeaux Gironde. Les étudiants avaient comme challenge de proposer un projet d’entreprise économiquement viable avec des objectifs réalistes. Les deux équipes retenues disposaient de 500 euros pour aménager leur espace. Du 26 au 28 janvier 2017, l’ALMA’S a ouvert ses portes. Un lieu éco-responsable, mêlant passion, identités culinaires et terroirs. Une cuisine moderne, un accueil chaleureux initiés par de futurs restaurateurs et managers talentueux. L’ALMA’S doit ses lettres de gourmandises à leurs créateurs qui ont accolé leurs initiales.

Les créateurs de l’ALMAS

Un décor éco-responsable

Les créateurs ont imaginé un décor inspiré du développement durable. Je me suis attablée dans un container. Les matériaux choisis tels que le bois et les feuilles s’accordaient parfaitement au thème. Empreinte de sérénité, l’ambiance était cosy. L’agencement sobre et épuré est agréable. Tous les éléments étaient réunis pour que l’expérience gustative soit réussie. J’ai apprécié la disposition des tables, qui permettait à chaque convive de circuler avec agilité.

Le menu du chef de l’ ALMA’S

J’ai commencé le repas avec le cocktail Lillet Spritz composé de Lillet blanc, sirop de gingembre fait maison, Crémant de Bordeaux et citron vert. C’est un apéritif frais, qui se laisse déguster facilement. L’effervescence raffinée du Crémant, se marie parfaitement au goût poivré du gingembre. La pointe de citron vert ramenait de la tonicité à ce mélange. J’ai apprécié sa fraîcheur sucrée.

1- L’entrée : Le duo craquant

Après une mise en bouche croquante à base de pommes et de rutabaga. Le duo associant pieds de cochon et boudin noir m’a interpellé. Je ne raffole pas de la texture gélatineuse du pied de porc. Le chef a opté pour des croquettes de pieds de porc. J’ai été surprise par cette panure au cœur moelleux. La douceur de la crème de boudin noir venait contraster la texture du pied de porc. En ce qui concerne le boudin, j’ai une attente gustative précise, car mes papilles adorent les épices du boudin noir antillais. J’ai apprécié l’oignon glacé qui amenait une note piquante aux plats.  C’était une bonne entrée. Le travail engagé sur ce début de repas, ne peut qu’être salué.

2-Le plat : le rustique gourmand

Le chef a concocté un plat qui a ravi mes papilles: une côte de cochon accompagnée d’une purée de pomme de terre. La viande rosée à point témoignait de sa cuisson parfaite. La côte de cochon était goûteuse. La purée de pommes de terre montée au beurre, légèrement aillée faisait un accord parfait avec l’houmous de haricots blancs. D’ailleurs, j’aurais apprécié plus de jus de viande. Celui-ci était parfaitement épicé et savoureux. Ce plat était un coup de cœur. Je me suis régalée !

3-Le dessert : le bonheur citronné

Terminer un repas par une note sucrée, c’est sacré ! Le chef a proposé un brownie en guise de pré-dessert. Je ne connaissais pas les pré-desserts. Depuis, je m’accorde des interludes sucrées 🙂 #labonneexcuse ! Le dessert du jour était servi dans un bocal. Mon choix s’est porté sur la tarte au citron. Ce bocal tombait à point nommé ! De l’acidité, de la douceur et du croquant. C‘est un classique de la pâtisserie française qui ne trompe pas le palais. Pour ma part, si l’odeur d’une tarte au citron est trop proche de celle de l’œuf, je ne la mange pas. La crème était très légère. Son odeur était parfaite. Des zestes confits d’agrumes ponctuaient la dégustation. De la pulpe de citron éclatait à chaque bouchée. Un sans faute pour ce dessert, signant ainsi, mon second coup de cœur dans ce menu.

Une expérience gustative réussie

Pour conclure, je n’ai qu’un mot : MERCI. Je dis souvent que la cuisine se partage et dans ces propositions, j’ai trouvé une générosité des saveurs. Outre la justesse des goûts francs qu’arboraient chaque mets, les assaisonnements étaient maîtrisés. Je remercie la CCI Bordeaux Gironde pour l’invitation. Un clin d’œil à Lumir de Voyage Gourmand avec qui j’ai partagé ce repas. Je remercie le team de L’ ALMA’S pour cette expérience gustative réussie. J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir leur univers culinaire. J’ai été sous le charme de leur concept et je félicite la tenue de leur restaurant. Je souligne le choix du service de table magnifique. Ils m’ont régalée ! J’espère très fort entendre parler de leur parcours dans le monde de la gastronomie.

Je souhaite bonne route au 41 étudiants BEST de la première promotion du Bachelor FERRANDI. Dès la fin de leur parcours de formation en juin, ils partiront en stage de fin d’études. Durant 5 mois, ils évolueront dans des restaurants exceptionnels avant de voler de leurs propres ailes. Si vous passez sur Bordeaux, faîtes un tour au restaurant pédagogique le Piano du Lac. Ce dernier est ouvert toute l’année. J’ai apprécié cette découverte, et vous, avez-vous déjà testé un restaurant d’application ? Qu’en avez-vous pensé ?

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Facebooktwittergoogle_pluspinterestrssinstagramFacebooktwittergoogle_pluspinterestrssinstagram

Abonnez-vous à la miamlettre

Ne manquez plus les actus
gourmandes épicées !

Rejoignez 1 980 autres abonnés

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply