Les profils épicés des candidats aux présidentielles

Demain, il est essentiel de se rendre au banquet des présidentielles 2017 ! L’actualité pour cette courses jusqu’aux cuisines de l’Elysée ne passe pas inaperçue. Au fil des débats, j’ai pu constater que chaque candidat à révéler des arômes particuliers. Telles des épices, ils font frétiller les médias. D’après les derniers sondages, on peut dire que c’est mi-figue mi-raisin pour l’instant. Aujourd’hui, je vous propose ce billet spécial pour dresser un profil épicé des candidats :

Emmanuel Macron : la badiane

le Ryan Gosling de la cuvée 2017, mérite une épice qui a du style. Je lui attribue la badiane également connue sous le nom d’anis étoilé. Son parfumé anisé est puissant. Son odeur poivrée est agréable. Elle fait des merveilles en cuisine comme en pâtisserie. Elle est utilisée dans le mélange des 5 épices. Attention cependant, elle possède des composants allergiques. D’ailleurs, une variété d’anis étoilé japonaise est interdite à la consommation.

François Fillon : le safran

Compte tenu des prouesses médiatiques révélées par ce candidat, il me semble qu’une épice onéreuse est nécessaire. L’épice la plus chère au monde reste le safran. Cet or rouge est une plante adaptogène ! Il favorise l’équilibre nerveux et le calme intérieur. Elle augmente aussi l’énergie vitale.

Jean Luc Mélenchon : La fève de tonka

La fève de tonka est parfaite pour ce youtubeur politique populaire. Cette épice est complexe, suave et envoûtante à la fois ! A petite dose elle guérit, à grande dose elle tue. Elle est très tonique car elle donne des forces. Elle est anesthésique et antiseptique. On y trouve plus d’un tour dans ses arômes et dans ses usages !

François Asselineau : Le piment de Cayenne

Pour ce candidat surprenant, le piment de Cayenne est parfait. Cette épice titille les papilles. Elle possède une odeur puissante mais pourtant elle reste agréable. Elle aide à la digestion et renforce le système immunitaire. Elle est riche et complexe à la fois.

Jacques Cheminade : la Cannelle

La plus vieille épice du monde est attribuée au doyen de la cuvée 2017. La cannelle est une écorce d’arbre originaire du Sri Lanka. Elle remonte à la nuit des temps. Elle aide à stabiliser le taux de sucre dans le sang et contient des propriétés anti-inflammatoires.

Nathalie Arthaud : Le cumin

Le cumin est attribué à cette candidate discrète et engagée. Son goût est proche de l’anis vert et il relève un plat en moins d’une ! Il rentre dans la composition des mélanges d’épices telles que le garam massala, le curry, le chili, le massalé ou encore le raz-el hanout… Il est consommé dans un bon nombre de plat populaire, tel que le couscous.

Nicolas Dupont-Aignan : la Cardamome

Pour ce candidat jugé comme étant la personnalité préférée des français , j’ai choisi, la cardamome. Originaires des Indes, elle a une douce saveur. Elle parfume un plat avec douceur.

Philippe Poutou : le gingembre

C’est le candidat qui fracasse tout et tout le monde! Comme le gingembre. Cette épice a un goût franc et il est apprécié dans différentes cuisines du monde. De plus, il stimule la circulation sanguine. Son arôme est chaud, plein de tonicité, il est doux et frais à la fois. Il relève un plat en moins d’une !

Jean Lassale : Les baies d’Acaï

A candidat exceptionnel, épice exceptionnelle. Les baies d’Açaï provient de la forêt amazonienne. Au brésil, c’est une plante sacrée. On la retrouve dans les étals en version séchée ou en baies fraîches. Au-delà de ses pouvoirs médicinaux, elle est parfaite pour de longs régimes car elle agit comme un coupe-faim.

Benoît Hamon : Le curcuma

La personnalité de ce candidat attise la sympathie. C’est aussi le cas du curcuma, qui est composé de curcumine. Il fait partie des aliments qui augmentent le bonheur ! Son arôme est très doux et rentre la composition de nombreux mélanges d’épices telles le colombo, le curry, le massalé

Marine le Pen : Le piment Carolina Reaper

Les épices sont précieuses. Elles titillent nos papilles et donnent du goût aux mets. Le piment est une épice connue pour relever les plats. Il provoque souvent une altération des papilles selon sa variété ! Le piment Carolina Reaper tape à 1 569 300/ 2 200 000 sur l’échelle de Scoville. Cet effet est provoqué par la capsaïcine qu’il contient. Ce dernière est à l’origine de brûlures, de démangeaisons et en cas extrême, il peut causer la mort.

Notez bien que toutes les épices ont des vertus. Leurs antioxydants jouent un rôle majeur dans la prévention des cancers, du vieillissement des cellules… il n’y a donc pas d’épices inefficaces mais de mauvais dosages de celles-ci. Rendez-vous demain aux urnes pour participer au banquet des présidentielles 2017.

Des bises épicées !




5 conseils pour réussir votre repas de Pâques

Traditionnellement, la période pascale est propice à l’agneau, l’asperge et le chocolat. A la Martinique et à la Guadeloupe, la tradition de Pâques ce sont les crabes. La recette du matoutou créole de ma grand-mère, était un délice. On trouve également de l’agneau sur les tables. Mais comment choisir votre agneau ? Comment le cuisiner ? Quels accompagnements proposer ? Quelles idées de recettes ? Je vais tenter de vous éclairer.

Tout d’abord, choisir votre agneau

J’aurais tendance à vous préconiser les labels car ils sont témoins d’une viande de qualité. En effet, selon la région d’élevage, saviez-vous que l’agneau révèle des goûts différents. Veillez à regarder vos emballages. C’est l’agneau de lait que l’on mange le plus souvent à Pâques. Cette viande est tendre et savoureuse.

Comment le cuisiner ?

J’ai une bonne nouvelle :). En fonction de la partie de l’agneau choisie, vous avez plusieurs possibilités :

  • Le collier d’agneau est à braiser. C’est le cou de l’agneau. C’est une partie est charnue. C’est cette dernière que l’on retrouve dans le couscous ou dans les soupes. Miam !
  • Les côtes peuvent être poêlées, cuites au four, grillées. Je les adore.
  • Le carré, ce sont les côtes assemblées. Pour une présentation c’est chouette. Il est parfait rôti au four
  • L’épigramme, c’est le haut des côtes. Il est souvent mijoté avec la poitrine et collier.
  • L’épaule, c’est une partie bien connue de l’agneau. Plus abordable que le gigot. Je la cuisine mijotée pour mon colombo après l’avoir désossée.
  • La poitrine, contient autant de cartilages de que le collier. C’est un morceau qui supporte bien les types de cuisson que vous désirez : grillé, mijoté ou rôti.
  • Le filet c’est la partie que je vais cuisiner cette année. Appelé également « selle anglaise agneau ». On y trouve des morceaux tendres, les noix et les morceaux fermes les bavettes. Je vais faire des cubes pour les rôtir et les griller.
  • La selle d’agneau est parfaite quand elle est rôtie. Si vous optez pour une cuisson grillée, c’est aussi délicieux !
  • Le gigot d’agneau est à LA partie la plus consommée de l’agneau. Il est souvent rôti. Aux Antilles, on le cuit parfois à la broche rôti sur les braises d’un feu de bois

 

5 conseils pour réussir mon repas de Pâques

Pour réussir votre repas de Pâques miser sur l’originalité et la tradition. De l’entrée au dessert appliquez ce conseil avec parcimonie et vos convives vont se régaler.

  • 1-Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier

Une entrée à base d’œufs vous offre plusieurs possibilités. C’est l’occasion de sortir vos belles verrines en céramique pour servir des œufs cocottes accompagnés de parmesan de ciboulette et de toasts de pain aux graines. Gardez les coquilles d’œufs dans lesquelles vous allez cuire vos œufs.

Vous pouvez également faire des œufs mollets accompagnés d’un guacamole relevé au paprika. Puis, les accompagner de toasts légèrement frottés à l’ail.

  • 2- Des asperges pour la touche printanière

Vous êtes plutôt asperges blanches ou vertes ? Une salade d’asperges accompagnée d’une vinaigrette aux clémentines.

Si vous préférez un houmous d’asperges au curry avec votre agneau, utilisez l’ail des ours pour votre sauce. Rôtir les asperges donnera un goût fumé à votre houmous.

Pour une association caribéenne, des patates douces poêlées au sésame se marient bien avec l’agneau.

L’autre idée est d’utiliser l’asperge cuite en pesto pour accompagner des fèves, que l’on retrouve à cette période. Agrémentez de muscade vous créerez la surprise !

  • 3- Gigot ou pas gigot

Vous avez le choix avec la pièce d’agneau que vous souhaitez cuisiner. Pour les idées suggérées ci-avant, un gigot d’agneau rôti, thym citronné et miel saura réveiller les papilles. Pour le réussir, faites cuire votre gigot en l’arrosant régulièrement. Environ toutes les 20 minutes. Dans votre assaisonnement le thym et le romarin sont des herbes aromatiques qui lui donnent du goût. N’oubliez pas l’ail. Ma grand-mère incisait le gigot à plusieurs endroits pour y glisser de l’ail écrasé préalablement mariné dans du vin rouge, du thym, du miel et des épices douces. Des pickels d’oignons apportent du peps, si vous le souhaitez, rajouter-en 10 minutes avant la fin de cuisson afin qu’ils s’imprègnent juste le jus de viande.

  • 4- La note sucrée c’est sacré : chocolat, de la crème, de la légèreté

Pâques est une nouvelle invitation pour déguster du chocolat. Il vous en faut sur votre table, du moins au moment du café ou du thé. Pour cette fin de repas, choisissez un dessert léger, cette année, je ferai un crémeux au citron et des éclats de sablé de fruits de saison. Une charlotte est une bonne conclusion pour ce repas, pensez au mascarpone pour alléger votre mousse.

  • 5- Confiez le vin à votre caviste pour les accords de contrastes étonnants

Pour le vin et les bulles, nous avons confié les accords à notre caviste. Nous avons choisi un cocktail à base de cognac pour l’apéritif, un vin rouge argentin pour accompagner le gigot, un crémant rosé pour le dessert. Un plateau de fromages a été concocté par le fromager. Nous le découvrirons le jour même.

Vous voici prêts à réussir votre repas de pâques !

Vous avez des astuces à partager ? Faites-nous en part en commentaires




Pâques 2017 : 10 œufs de Pâques à ouvrir

« Chaud cacao , chaud, chaud, chaud chocolat » Pâques sans chocolat c’est comme un Cyril Lignac sans son « croquant gourmand », vous voyez ? Bon je m‘emballe un peu, et pour cause; c’est mon attitude quelque peu chocolatée qui part en cabosse ! A chaque fête de Pâques, j’ai une pensée pour ma copine Vanessa, partie trop tôt, avec laquelle je passais les fêtes de Pâques chez sa famille. Nous étions les plus motivées pour remplir notre panier d’œufs de Pâques. D’ailleurs, à la Martinique, les meilleurs chocolats sont chez les frères Lauzéa et chez Marlain. A la maison, on adore le chocolat et aussi le design. Les fêtes de Pâques sont pour nous une raison de plus pour déguster du chocolat. Les chocolatiers nous proposent chaque année des créations inoubliables. Nous avons fait notre top 10 des oeufs de Pâques à ouvrir en 2017. J’espère que cette chasse vous plaira 🙂 




















Et vous, quels oeufs de Pâques avez-vous répérés ?

Abonnez-vous à la miamletter mensuelle !














Ma cure détox à l’argile verte

Chaque fois que j’en ressens le besoin, je fais une cure détox. Cette fois, j’ai choisi la cure détox à l’argile verte. Avec mes sœurs, quand nous étions petites, après des journées passées à la plage, ma grand-mère nous appliquait des cataplasmes d’argile verte pour calmer et cicatriser les coups de soleil. Dans d’autres circonstances, ce sont également des cataplasmes d’argile qui ont soulagé mes douleurs de ventre pendant des années ! #mercimaman:). L’argile est une pratique santé qui ne m’est donc pas inconnue. 

Pourquoi une cure détox ?

Tout d’abord, je vous dis quelques mots sur les raisons qui me motivent à faire d’une cure détox. Comme je vous l’ai dis dans ma page à propos, la maladie m’a permis de remettre en question mon alimentation. En parallèle du traitement chimique que j’absorbe chaque semaine, je cherche des moyens alternatifs pour revigorer mon système immunitaire, un peu feignant. Le jeûne, les cures détox, l’homéopathie, les épices, les aromates, les plantes médicinales sont autant d’alternatives que je cultive au quotidien. En lisant des sujets sur l’argile, j’ai voulu m’essayer à cette cure pour constater ou non ses bienfaits. Je fais une cure détox à l’argile pendant 3 semaines .

Alors, à quoi sert une cure d’argile ?

La cure d’argile aide le corps à éliminer les toxines. Mais, elle en plus ce pouvoir anti-inflammatoire, qui m’intéresse particulièrement. Elle permet de nettoyer l’estomac, l’intestin et le côlon de façon naturelle.  Riche en oligo-éléments et en minéraux, l’argile va chercher les toxines, les absorber et les évacuer pour permettre à certains organes de se redynamiser. Dans mon cas, c’est intéressant car l’absorption des médicaments peut être tamponnée par l’argile. Attention cependant, veillez à demander conseil à vos spécialistes si vous avez des doutes. Parmi ses innombrables bienfaits naturels, l’argile permet aussi de :

  • Nettoyer alors le sang,
  • Purifier, drainer, régénérer les cellules,
  • Aider à stabiliser le taux de fer,
  • Cicatriser les petites lésions internes
  • Réguler le transit ….

Pour plus d’infos sur ses usages, rendez-vous sur le site de tout pratique ou sur le site de ma santé naturelle pour ses bienfaits. Les informations y sont plus complètes.

Comment faire une cure d’argile ?

Il y a plusieurs écoles, j’ai opté pour la cure de 3 semaines. Tous les soirs, je laisse poser une cuillère à café d’argile verte dans un verre d’eau. Le matin à jeun, je bois l’eau qui s’est dissociée de l’argile. Pour ceux que cela intéresse :

  • Attention à choisir l’argile que l’on peut ingérer. Préférez l’argile verte surfine. Prenez conseil auprès d’un herboriste. J’ai pris l’argile de la marque Argiletz
  • Dans un verre d’eau minérale, ajouter une cuillère à café d’argile et remuez avec une cuillère en bois.
  • Laissez poser toute une nuit. Au réveil, buvez l’eau.
  • Ne buvez pas l’eau décantée au fond du verre. Gustativement, c’est ni bon ni mauvais. C’est un peu sableux. Ce n’est pas non plus un chocolat chaud :), J’imagine que c’est un délicieux smoothie aux fruits frais et le tour est joué 😉

 

Mon expérience

Cela fait presque deux semaines que j’ai commencé. J’ai entraîné Frédéric, comme toujours, dans ce défi. Nous buvons beaucoup d’eau et privilégions une alimentation saine à index glygémique bas. Nous consommons des fruits et faisons 15 minutes de sport par jour.

  • La première semaine, nous avons été fatigués plus de d’habitude. Le sommeil était lourd, j’aurai juré avoir passé deux nuits blanches de suite.
  • Pour cette seconde semaine, du côté du transit , les choses bougent 🙂 … J’ai également noté que je transpire énormément, au secours !! Nous n’avons pas fait de masques depuis le début et je note une peau plus reposée et un excès de sébum moins important, malgré 12 jours sans aucun masque ! J’ai une sensation de légèreté. Même si, je fais toujours une danse pour enfiler mes jeans ! Mes cheveux quant à eux, semblent plus hydratés.
  • Pour la dernière semaine, on ne mangera que du poisson et des fruits.

Rdv dans 10 jours pour un petit bilan !

Et vous, avez-vous déjà testé la cure d’argile ? L’argile fait-elle partie de votre pratique santé ?




5 tartes au citron à déguster absolument

Faîtes-vous partie des inconditionnels de la tarte au citron ? Si c’est le cas, cette enquête à tendance acidulée devrait émoustiller vos papilles. Avec ou sans meringue ? Citron jaune ou citron vert ?

Pour ma part, la crème au citron ou lemon curd me séduit souvent à l’odeur. Il faut dire que je hume quasiment tout avant de manger ! De nature fragile, je ne mange quasiment que des préparations cuites. J’utilise mon odorat afin de jauger la justesse ou non de mes mélanges.

Catégorie : Pâtisserie – Boulangerie

Avis : 5 adresses gourmandes

Prix : de à 3 à 5.50 euros

Statut : Achats spontanés chez différents artisans où fil de mes ballades !

La tarte au citron, qu’est ce c’est ?

C’est une pâtisserie composée d’une pâte brisée fondante et garnie de crème à base de citron. La crème est un mélange d’oeufs, de sucre, de jus de citron et de zestes de citron. Puis, montée au beurre.

La dégustation 

J’ai acheté les tartes dans des pâtisseries découvertes lors de mes escales gourmandes à des moments différents. Je me suis attachée au goût authentique du citron, à la cuisson, à la texture, à  l’aspect visuel et au prix. Ce dernier critère varie en fonction des pâtisseries.

La gourmande : La maison artisanale

Outre son pain divin, je me suis laissé tenter par une tartelette au citron à la maison artisanale. Raffinée, cette tartelette de forme ronde marie douceur, acidité et légèreté. Sa pâte sucrée fraîche et croustillante, s’effrite sous la dent. La crème est onctueuse et parfaitement dosée. La meringue est pochée sur un tour de potier, elle est élégante et soyeuse.

Adresse : du palais Gallien à Bordeaux

Prix : 3.50 euros

La classique : Maison Pillet

La tarte au citron de la Maison Pillet est simple. Son enveloppe sablée cache une crème citron généreuse. A la place d’une meringue, la tarte est recouverte d’un nappage miroir et saupoudrée de sucre glace. C’est une tarte harmonieuse révèle une belle acidité.

Adresse : 43 rue Georges Bonnac à Bordeaux

Prix : 3.50 euros

L’acidulée : Jocteur

Le pâtisserie-boulangerie Jocteur est une adresse à noter. On y trouve des brioches aux pralines roses, la spécialité de la maison. Elle est un clin d’œil à la région natale du boulanger. J’ai pris une tarte au citron mignardise. La meringue est pochée délicatement. Son goût ne masque pas celui de la crème au citron. L’ensemble est délicieux !

Adresse : 76, rue des 3 Conils, Bordeaux

Prix : 3.50 euros

La crémeuse : L’ALMAS

J’ai rencontré l’addiction citronnée lors de cette découverte. Je suis séduite, conquise, amoureuse :D. Servie dans un bocal, la tarte est gourmande. Une crème à la texture soyeuse recouverte de confits d’agrumes apportant finesse et rondeur. Le croquant est ramené par un crumble. Un biscuit moelleux confère cette tarte de la gourmandise à souhait. De la pulpe de citron éclate à chaque bouchée. J’ai eu beaucoup d’émotions lors de cette dégustation.

Adresse : Restaurant d’application, les pianos du lac, 10 rue René Cassin, Bordeaux

Prix : 4.50 euros

L’originale : Pâtisserie Sandyan

La tarte au citron de Sandyan, je l’ai dégustée lors de mon échappée belle à Toulouse. Elle est exquise ! Elle est composée d’un crémeux au citron intense. Le cœur révèle une marmelade citron parfumée et harmonieuse. Le sablé est généreusement croustillant. Une douceur gourmande et généreuse.

Adresse : 54 bis rue Alsace Lorraine 31000 Toulouse

Prix : 4.50 euros

La Givrée : La Fabrique Givrée

Cette proposition glacée de la tartelette au citron vient titiller le palais. Un sorbet intéressant, mêlant les principaux composants de la tarte au citron, des notes de citron et des éclats de streuzel à l’amande. Cette tarte au citron revue comme une crème glacée, a l’avantage de rafraîchir et de contrebalancer la version classique de ce dessert. C’est une jolie harmonie sucrée. Des pots à emporter sont disponibles pour les plus gourmands.

Prix : 2.00€ la boule

Adresse : Rue du pas Saint Georges, Bordeaux

Une beauté de la Méditerranée

Toutes ces propositions acidulées étaient intéressantes. Je note leur équilibre, leur fraîcheur et leur onctuosité. J’ai été surprise et fortement déçue de constater l’ajout de substances telles que des colorants et des gélifiants. L’équilibre parfait entre texture et saveur résulte de 3 éléments : de la cuisson, du dosage et des ingrédients. Pour une bonne tarte au citron, la qualité des ingrédients est primordiale. Les jaunes d’œufs et le citron en font son succès. Il me tarde d’en déguster de nouvelles, notamment celles de Pierre Hermé, de Jacques Genin qui est au citron vert ou encore celle Christophe Felder, mon pâtissier de référence ! Si vous souhaitez en savoir plus sur le meilleur la tarte au citron, Jacques Génin, célèbre chocolatier-pâtisser en fait l’éloge dans son livre totalement dédiée à cette beauté de la méditerranée. Et vous, quelles sont vos adresses préférées ?




5 conseils pour réussir son dîner de Saint Valentin

La fête de l’amour est une occasion de mettre les petits plats dans les grands. C’est l’occasion de cuisiner à 4 mains ou de cuisiner pour l’être aimé. Voici mes conseils pour réussir à surprendre votre moitié en concoctant de petits plats. Des épices aphrodisiaques, aux idées de décors de table romantiques, voici 5 conseils pour réussir votre dîner de Saint Valentin.

  • 1- Quels aliments choisir ?

Prévoyez des ingrédients que vous appréciez tous les deux. Ce dîner est une occasion de vous faire plaisir à tous les deux. Mettez de l’exotisme dans vos plats. Des épices telles que le curry, le gingembre, ou la muscade sont des mets qui émoustillent les papilles. Prenez en compte la difficulté du plat que vous choisirez. Notez que les légumes de saison dopent la bonne humeur. Pensez aux baguettes chinoises pour déguster. Contrairement aux couverts traditionnels, ils permettent une absorption lente de la nourriture ce que permet  une digestion plus facile. De plus, cela donnera de la sensualité à votre repas.

En ce qui concerne le dessert, le chocolat est connu pour ses vertus stimulantes. Si vous l’utilisez ajoutez-y du poivre comme le poivre baies de la passion ou poivre de Sichuan. Ne faîtes pas l’impasse sur les fruits. Les mousses légères sont des pistes intéressantes pour finir le repas. Évitez bien évidement, l’ail, le fromage et les aliments qui risqueraient de porter atteinte à votre haleine pour le reste de la soirée !  Une suggestion de menu :

Appelés flancs à la noix de coco en Martinique, vous en trouverez sur toutes les tables lors de fêtes !

  • 2- Un apéritif réalisé à 4 mains

Pour réussir votre apéritif, miser sur les bulles. Si l’effervescence d’un Crémant séduit,  faîtes-vous plaisir. Si vous préférez garder les bulles pour le dessert, des cocktails à base de vin ou de rhum sont intéressants. Cette sélection de cocktails me semble parfaite. Vous pouvez préparer cet apéritif à 4 mains. Il n’y pas si longtemps, lors de mon déjeuner au restaurant d’application éphémère L’ALMAS, j’ai dégusté un apéritif très plaisant. Il était composé de Crémant de Bordeaux, de sirop de gingembre, de Lillet Spritz et de jus de citron vert. Il est totalement adapté une piste pour cette occasion.

  • 3- N’oubliez pas les bougies

Les bougies sur une table, rien de plus charmant pour créer l’ambiance de la soirée. Une lumière douce, des bougies parfumées comme celle que j’ai repérées chez Durance seront parfaites ! Attention, si vous optez pour des bougies parfumées à ce qu’elles plaisent aussi à votre moitié. Sinon, chez Zôdio ou chez Hema vous trouverez de parfaites bougies inodores. Chandelier, bougies flottantes, bougies parfumées… vous avez le choix.

  • 4- La décoration de table

Si le rouge est la couleur de l’amour, vous pouvez envisager une couleur qui se rapporte à votre histoire. S’il y a une couleur que vous affectionnez tous les deux, pourquoi ne pas l’utiliser pour la thématique de votre décoration. Les fleurs égayeront votre table. Ne faîtes pas l’impasse sur la vaisselle. Vous pouvez jouer sur une ambiance décalée en imaginant un dîner assis autour de votre table basse sur des coussins moelleux. J’ai repéré quelques idées intéressantes sur Pinterest.

  • 5- La musique

Un fond musical doux et calme est appréciable. Une playslist que vous aimez tous les deux apportera à votre ambiance une touche encore plus chaleureuse.

Vous voici prêts pour une fête de Saint Valentin réussie. C’est votre moment. Cette fête revient chaque année mais c’est la Saint Valentin tous les jours ! C’est surtout une raison de plus pour vous retrouver.  Alors si ce n’est pas votre tasse de thé, soyez-vous !  Bon 14 Février à tous ! Et vous, Quel menu avez-vous prévu ?

tarte aux pommes

Tarte aux pommes, lemon curd & noix de cajou




cremant

Dix crémants pour les fêtes

Il n’y a pas de fêtes sans bulles. Nous avons choisi les bulles raffinées des Crémants. Voici notre sélection de 10 Crémants pour les fêtes …

Le Crémant, notre chouchou

Les crémants ont le même procédé de production que le champagne. Pendant mon initiation-découverte aux Caves de Rauzan, j’ai pu mieux le cerner. Lors de la seconde fermentation du vin en bouteille, l’ajout de levure et de sucre crée l’effervescence. Cette méthode était appelée “méthode champenoise” autrefois. C’est en 1975 que l’appellation Crémant est apparue. Elle est protégée et réservée à 4 régions de France : Nouvelle Aquitaine, Auvergne-Rhône Alpes, Bourgogne-Franche Comté et Occitanie.
Comme il est mentionné dans l’article précédent, le Crémant répond à un cahier des charges exigeant. Pour obtenir les bulles dites complexes, le travail des viticulteurs commence avant la récolte passant par le pressurage, la vinification, puis le vieillissement. Les bulles sont empreintes de goût, de saveurs, d’odeurs, elles sont marquées par leurs terroirs. Ces bulles raffinées nous séduisent à chaque grande occasion, par leur fraîcheur et leur acidité aux notes fruitées.

Vive les bulles !

Il est important de noter que la diversité de nos Crémants  sont les reflets de leur terroirs. Si le procédé de production reste le même, chaque cépage dessinent d’étonnantes cuvées. Nous avons eu un coup de cœur pour le Crémants du Limoux (Occitanie), il est d’un équilibre étonnant .

  • 1- Crémant de Bordeaux, Grangeneuve, cave de Rauzan, 1/2 sec (sémillon)

Il est fruité et frais. Ses bulles abondantes raviront vos convives à l’apéritif

Prix : 9.50 € – Cave de Rauzan

  • 2- Crémant de Bordeaux, fleur de Rauzan, cave de Rauzan, brut rosé (Cabernet Franc)

Pour sa couleur rose, son acidité et ses notes fruitées. Sa longueur en bouche est idéale pour l’apéritif et le dessert.

Prix : 9.50 € – Cave de Rauzan

  • 3- Crémant d’Alsace, Domaine Klur, brut, (Pinot Blanc, Pinot Auxerrois)

Nez citronné, il est élégant et frais comme une pomme verte. Idéal en apéritif, avec un poisson, une viande blanche, un fromage de caractère…

Prix : 15.00 € – Domaine Klur

  • 4- Crémant d’Alsace, Michel Léon, brut rosé (Pinot noir)

Crémant est caractérisé par des arômes de fraises . Il est parfait pour l’apéritif, pour accompagner les viandes et les desserts aux fruits.

Prix: 11.50 € – Arthur Metz 

  • 5- Crémant de Bordeaux, cuvée Abel, château Lateyron, brut, (Sémillon, Cabernet Franc)

Ce Crémant sans sucre ajouté, possède des bulles particulièrement fines et fraîches. Il crée un accord intéressant avec des desserts fruités.

Prix Propriété : 13.00 € – Château Layteron

  • 6- Crémant d’Alsace, Bott Frères, rosé, (pinot noir)

Avec ses odeurs de mûres, fruitées, ce vin pétillant, nous rappelle la pêche de vigne ou la fraise. Il est encore plus surprenant avec des poissons.

Prix : 12.90 € – Frères Bott

  • 7- Crémant du Limoux, Cuvée Eugénie 2016 , Antech (Chardonnay, Chenin, Mauzac)

La cuvée Eugénie 2016, nous a surpris par ses notes de miel et de fleurs blanches. Elle peut s’associer avec les viandes blanches et les desserts.

Prix: 9.90 € – Antech

  • 8-Crémant de Die, cuvée Chambéran, Brut, (clairette blanche, Aligoté)

Sa fraîcheur et sa richesse aromatique, nous ont inspiré pour l’apéritif. Mélangé à du sirop de gingembre, il a su ravir nos papilles. Il se marie également avec des crustacés.

Prix: 9.90 € – Union des jeunes viticulteurs

  • 9- Crémant de Bourgogne, cuvée Abbatia, Vignerons de Mancey (Chardonnay)

Ces arômes sont subtils et demeurent parfaits pour la préparation de cocktails. Il peut être servi à l’apéritif.

Prix : 40,00 € – Vignerons de Mancey

  • 10- Crémant du Jura , cuvée coeur de Chardonnay, Domaine Roley, brut blanc (Chardonnay)

Une robe magnifique aux notes briochées qui convient à l’apéritif.

Prix : 14.50 € – Domaine Rolley

Joyeuses fêtes à vous ! rendez-vous en 2017.




3 adresses pour déguster un cheesecake sur Bordeaux

Il m’a fallu beaucoup de mois pour apprécier ce gâteau américain qu’est le cheesecake ! Ma toute première bouchée m’avait tellement écœurée que 2 ans se sont écoulés avant que j’en reprenne. Depuis, il est devenu un de mes desserts favoris. Je suis enfin tombée sur la bouchée qui a su séduire mon palais. Cependant, réussir son cheesecake, c’est tout un art ! Pour trouver mon top 3, j’ai testé 10 adresses de cheesecakes à Bordeaux. 

adresses-de-cheesecake-a-bordeaux

Mes critères de sélection des cheesecakes :

Les gâteaux ont été achetés et goûtés à différentes occasions. Je me suis attachée à cinq critères :

  • L’aspect culinaire : la présentation d’un mets fait partie de la dégustation. Il est déterminant car c’est lui qui crée l’envie.
  • L’odeur : j’aime humer le parfum de mes desserts, c’est un peu comme le vin ou toute autre boisson. J’aime me projeter dans ce que je vais déguster, c’est magique.
  • La cuisson: Je me suis attachée à la qualité de la crème. Une crème trop cuite ou peu prise est rédhibitoire. La dégustation devient lourde et le plaisir s’envole à la première bouche.
  • Le croustillant: le goût, l’épaisseur et l’originalité du biscuit.
  • Le rapport qualité-prix : pour ces chessecakes les prix varient de 3.80 à 5,50 euros pour les trois adresses retenues.

3 adresses pour déguster un cheesecake sur Bordeaux

  • Le cheesecake du SIP 

Un cheesecake aux myrtilles avec une préparation fromagère parfaite à 5.50 euros ! A ce prix, la part est généreuse, les fruits apportent une texture en plus. Du plaisir à chaque bouchée. 

Prix : 5.50 euros la part

Pour vous y rendre : 69 Bis Rue des Trois-Conils, 33000 Bordeaux

  • Le cheesecake de la Gamelle

Un cheesecake citron vert, vanille et passion. Une acidité adoucie par la préparation fromagère fondante à la vanille avec une odeur exquise. Le biscuit parfait aux zestes de citron, croustillant à souhait. J’ai beaucoup aimé sa légèreté et la présentation.

Prix : 5.00 euros la portion individuelle

Pour vous y rendre : 23 Rue des Frères Bonie, 33000 Bordeaux

  • Le cheesecake de Salt & Pepper

Un cheesecake à la vanille et fraise. Une proposition peu sucrée et très légère. La préparation fromagère est onctueuse et agréable. De plus, le service est chaleureux. Une sauce aux fruits rouges est proposé

Prix : 4.50 euros la part 

Pour vous y rendre : 42 rue des trois conils,  33300 Bordeaux

Une envie de cheesecake sur Bordeaux

Selon moi, un cheesecake réussi est à 90% dû à sa cuisson maîtrisée. C’est un gâteau qui se veut savoureux et léger.

Ces 3 adresses sur Bordeaux ont séduits mes papilles. J’ai trouvé des équilibres et des contrastes intéressants. Les préparations fromagères étaient légères et gourmandes. Les biscuits, quant à eux, restaient croustillants. J’ai ajouté ces adresses à mon carnet, pour parer à une éventuelle envie de cheesecake! Et vous, quelles sont vos adresses préférées de cheesecake près de chez vous ? 




4 idées de recettes pour cuisiner vos pommes

La pomme me fait craquer ! Acheter des pommes dès que l’automne pointe son nez, cela est devenu une habitude. On AdOore les pommes. En compotes, en fruit à croquer, en confiture, caramélisées, en accompagnement, dans une pâte à gâteau, dans une soupe, en salade, dans une sauce, en chips… et aussi dans notre fromage blanc lorsque c’est en fruit séché. Voici quelques idées de recettes pour cuisiner vos pommes.

4-idees-de-recette-avec-les-pommes

La traditionnelle acidulée: La tarte Tatin

L a tarte tatin, je l’adoOre. Je l’aime, caramélisée, acidulée, fondante et gourmande. J’y ai ajouté du yuzu. Le yuzu est un agrume originaire d’Asie. Son goût est entre le citron vert, la mandarine et le pamplemousse. Un mélange acidulée pour lequel une faible quantité est suffisante afin de ne pas passer à une amertume désagréable en bouche. J’ai utilisé des pommes reinettes grises du Canada, pour cette version de la pomme tatin. Vous trouverez  recette ICI .

La salée épicée: Les pommes au four curry, estragon et pavot

Pour accompagner mes viandes, telles que le canard ou la dinde, je sers les pommes en accompagnement. Je les badigeonne d’une huile aromatisée.  Pour cette recette, j’ai utilisé des pommes golden, que j’ai marié avec du curry et de l’estragon. Avant de les enfourner, j’ai parsemé de pavot. Tous les détails sont par ICI.

La classique revisitée : la tarte aux pommes, lemon curd et cajou

La tarte aux pommes, j’en fais souvent et je change toujours de recettes. J’aromatise mes pates sablées, je fais des tests avec des épices ou aromates. Pour cette tarte, j’ai utilisé des pommes ariane. Ma copine Pauline m’avait offert une lemon curd exquise, que j’ai utilisée dans cette recette. Mais vous pouvez la faire vous-même. J’ai rajouté des noix de cajou au moment d’en servir.  Pour voir la recette, rendez-vous ICI.

L’apéritive : les chips de pommes au four

Je n’ai pas encore investi dans un déshydateur mais c’est bientôt noël ! Je l’ai rajouté sur ma liste 🙂 . En attendant, j’ai fait des chips de pommes au four lors d’un apéro. Proposées lors d’un apéro salé avec une mousse de fromage blanc, la semaine dernière. J’ai utilisé des pommes granny pour cette recette. Attention, elles ne conversent pas. Je vous conseille de les consommer le jour même. C’est une recette facile à réaliser avec des enfants. La préparation est ICI.




Le Crémant de Bordeaux en pleine effervescence

Il y a déjà quelques jours que les 400 viticulteurs des Caves de Rauzan ont commencé les vendanges dans l’Entre-deux Mers. Tout en poursuivant mon éducation œnologique, je suis partie à la découverte des Crémants de Bordeaux. Des vignes jusqu’à la mise en bouteille, j’ai suivi les étapes de cette explosion de fraîcheur pétillante à Rauzan.

Mais qu’est-ce que le Crémant de Bordeaux ?

Le Crémant est un vin effervescent majoritairement blanc, bien qu’on trouve quelques crémants rosés. Au 19è siècle, les viticulteurs bordelais vinifiaient déjà des vins pétillants. Ils utilisaient la méthode dite « traditionnelle » au même titre que tous les Crémants de France. AOC depuis 1990, les crémants de Bordeaux étaient appellés Bordeaux mousseux. Une seconde fermentation en bouteille est réalisée grâce à des levures et du sucre pour créer l’effervescence. L’Entre-deux-Mers peut facilement produire ce type de vin. Le terroir et le climat sont propices aux trois principaux cépages nécessaires à sa production : Sémillon, Cabernet Franc et Merlot Noir. D’autres part, les galeries creusées dans les pierres bordelaises, sont des environnements optimaux pour la prise en mousse.

Les vendanges : une étape décisive

La période des vendanges est vécue intensément. C’est à cette étape que se dessinent les profils produits et aromatiques. Les vendanges débutent par les cépages blancs qui sont ramassés au lever du jour pour prélever les arômes et la fraîcheur des raisins. Pour cela, les vendanges sont faites entre 5h à 10h du matin. Ainsi, la qualité des raisins est préservée, de ce fait les futurs blancs le sont également. La cave coordonne le calendrier des vendanges et les processus viticoles. Ainsi les producteurs-coopérateurs amènent leurs raisins à la Cave selon un planning et une organisation bien menée.

Des bulles pour la fête

La production du crémant est à la fois un choix pour les consommateurs et les viticulteurs. Pour nous, consommateurs, le crémant c’est bien plus qu’une substitution au champagne. C’est un choix gustatif qui trouve place sur nos tables de fête, pour sa fraîcheur, son acidité et pour la joie qu’amènent la finesse des bulles.

Les viticulteurs quant à eux, suivent un cahier des charges qui détermine un travail plus important dans les vignes. Pour les vins tranquilles, les viticulteurs peuvent utiliser des raisins moins qualitatifs. Pour produire du crémant, la récolte des grappes est exclusivement réalisée à la main. Les grappes sont sélectionnées et nettoyées par les vendangeurs au cœur des vignes. Ce qui influe positivement sur la rémunération du raisin.

Ainsi, les crémants de Bordeaux peuvent revendiquer des bulles complexes et marquées par leur terroir. Ils sont connus et appréciés pour leur rondeur. Aujourd’hui, en France, le Crémant de Bordeaux reste peu consommé, hors Nouvelle Aquitaine. Chaque année, de nouveaux palais les sélectionnent pour leurs composantes de fêtes. En ce qui concerne son intérêt international, il ne cesse de croître (+40%) depuis 2013.

Les Crémants des caves de Rauzan

Les caves de Rauzan forment un mouvement coopératif de vignerons. Elles commercialisent neufs Crémants : des blancs, des rosés, des bruts et demi-secs. Les bouteilles sont conservées 12 mois dans une galerie profonde.

  • Le Fort de Rauzan, Crémants de Bordeaux AOC blanc brut et ½ sec.

Idées d’accords : Ce Crémant sera parfait pour un brunch du dimanche. Il saura titiller également les desserts simples, telles que les mousses acidulées et crémeuses.

  • Le Fleur de Rauzan, Crémant de Bordeaux AOC rosé est composé exclusivement de Cabernet Franc.

Idées d’accords : Le Crémant fleur de Rauzan peut être utilisé en base pour un cocktail. Il peut être servi au moment du dessert ou des apéritifs de fêtes.

  • Le Grangeneuve, Crémant de Bordeaux AOC blanc brut et ½ sec. Il est composé exclusivement de Sémillon. L’élevage est réalisé en cuve en acier inoxydable. Les bouteilles seront conservées pendant 12 mois dans une galerie profonde.

Idées d’accords : Il n’y a pas de fêtes sans bulles ! Ce Crémant est à servir lors de grandes occasions. En apéritif ou en dessert.

  • Le Noble blanc brut ou ½ sec, Crémant de Bordeaux AOC. Le Noble rosé brut, Crémant de Bordeaux AOC. Ces Crémants sont parfaits pour les fêtes.

Si vous ne connaissez pas le Crémant de Bordeaux. Il vous séduira par ses fines bulles. Au nez, des notes florales ou d’agrumes raffinées se dégagent selon le type de crémant. C’est une explosion de fraîcheur et de finesse en bouche. Il est prématuré de qualifier l’année 2016 de millésime. Néanmoins, d’après le directeur des Caves de Rauzan et œnologue, Phillipe Hébrard, l’année 2016 a amené pleins de caractéristiques différentes. Le potentiel est promet d’être beau. Nous attendons avec impatience autant la dégustation des vins tranquilles que ceux des effervescents 2017.

cremants

Remerciements

Je remercie Sophie et Stéphane TRYZNA pour l’accueil et leur sympathie.

Un grand merci à Sarah et Denis BARO, propriétaires viticoles du château Villotte, pour leur accueil. Les talents culinaires de Sara sont exceptionnels, j’ai craqué pour sa charlotte aux fraises et ses confitures exquises. Je vous parlerais de cette super adresse dans un prochain billet.

Merci Phillipe HEBRAD, Directeur des caves de Rauzan, pour ses explications et son professionnalisme.

Je remercie le personnel des caves de Rauzan pour leur sourire et leur patience.

Et enfin, merci tous les producteurs interwiewés, qui ont pris le temps de m’expliquer leur métier avec passion.

Le prochain rendez-vous à noter: les 14, 15 et 16 octobre pour la ronde des caves 2016 à Rauzan.

Gaëlle Sacarabany

Entre les coupeurs et les porteurs, chacun à son rôle dans les vendanges. La recette pour de bonnes vendanges : rhyme, gants et bonne humeur😊. Je n’ai pas résisté à l’appel du goût lancé par ce cabernet franc. Sous cette pellicule violacée se cache une chaire juteuse hummm ! 🍇💕 #raisinlover #vivebachus #viveleraisin #monbonheurgourmand #testekiffeadopte #enjoylife #instawine #wine #vin #winelovers #winelover #igersfrance #igersnouvelleaquitaine #igersbordeaux #raisin #vignes #vigne #vignoblesbordelais #vendanges

Une photo publiée par Gaëlle Sacarabany (@mon_bonheur_gourmand) le




Mespaysans.com : le e-marché

Dans ma démarche d’achats, je suis sensible à l’origine des produits frais. Je favorise autant que possible le locavorisme pour ce qui relève de ces produits. C’est lors de la semaine digitale à Bordeaux en début d’année, que j’ai découvert mespaysans.com. Ce concept propose de vous faire livrer votre marché à votre domicile. C‘est un e-marché.
mes paysans.com

Service proposé : Faire son marché en ligne

Avis général: Je valide le concept !

D’autres avis : Cuisine connectée ou découvertes

Mespaysans.com : des valeurs locales

Mes paysans.com est un site e-commerce, crée par Anthony et Julien Ledieu, deux frères. Le concept existe pour l’instant sur Bordeaux métropole. Le principe est simple, plusieurs dates de livraisons sont proposées. En fonction de cette date, vous composez votre panier :

  • Légumes
  • Bières
  • Viandes
  • Epicerie salée
  • Produits laitiers
  • Fruits
  • Boulangers & pâtissiers
  • Nettoyants bio
  • Vins
  • Epicerie sucrée

Vous choisissez vos quantités comme au marché. Vous avez également la possibilité de choisir un panier gourmand. Dans chaque catégorie, vous pouvez accéder aux informations concernant le producteur. Vous avez des idées de recettes disponibles sur le site. Dans votre panier, vous trouverez des idées de recettes réalisées par Chef Jésus. Il vous est livré chez moi. Bientôt, vous pourrez le faire livrer chez un ami ou le recevoir par Colissimo.

Capture

Mon avis

Cette initiative eco-citoyenne me plaît. D’abord parce qu’elle recentre les valeurs du bien-manger au sein de nos assiettes. Le site est simple et plûtot user friendly, ce qui rend la navigation accessible par tous. Les mentions et les prix au kilo sont tous affichés. Il est clairement mentionné les produits vendus par les paysans et les ceux qu’ils revendent, ce qui est intéressant pour le consommateur. Je trouve d’autant plus intéressante cette démarche, car le bien-manger est désormais à porter de tous. Plus d’excuses possibles! J’ai rencontré peu d’agriculteurs mais souvent leur principal frein au circuit court est qu’ils ne savent pas comment toucher leurs consommateurs. Manger mieux ou manger local nécessite des intermédiaires ou de réseaux, ce qui en entre autres données, ce répercute sur le prix. Je suis heureuse que le web soit une alternative pour l’agriculture. Le marché étant proche de chez moi,j’ai la chance de pouvoir y aller toutes les semaines Je n’ai pas testé le service , mon avis est basé sur le concept qui lie le web et agriculture. En tant que web-marketeuse, je trouve que le service proposé par mespaysans.com participe à l’éducation culinaire et encourage les expériences gustatives autour du bien-manger. Et vous, qu’en pensez-vous? Feriez-vous votre marché en ligne ?

Gaëlle’S




cremerie royale

La crémerie royale.fr: la e-fromagerie

Entre le fromage et moi c’est une belle histoire d’amour. Une tranche de pain aux céréales, un bon couteau et une box de fromage, mon week-end promettait une expérience gustative lactée. J’ai testé la box de la crèmerieroyale.fr, il y a quelques mois. Du fromage de qualité livré chez soi ! cheesissime !!

cremerie royale

Contexte du test : Test proposé par la crémerie royale, box reçue gracieusement

Avis général: J’en redemande! Je valide la crémerieroyale.fr

D’autres tests : Gastronomie connectée ou découvertes

La crémerie royale.fr en quelques mots

La crémerie royale.fr est une fromagerie en ligne. C’est un maître affineur qui prépare la sélection. Autant vous dire qu’il en fait tout un fromage pour qu’on ait la crème de la crème dans cette box! Cette fromagerie a été créée par trois frères, Jérôme, Olivier et Sébastien. Tout d’abord, je parlerai des conditions de réfrigération. On le sait tous, le fromage est un produit fragile. La jolie box est livrée avec des bacs réfrigérés en 48h par UPS. Le fromage est réellement frais en arrivant. Il est dans un emballage en polystyrène comportant des gels réfrigérants. Chaque fromage est soigneusement emballé sous vide, avec les étiquettes à piquer pour indiquer leurs noms respectifs. Ce qui au passage est très pratique. Cela me fait penser que je ne me souviens jamais du nom des fromages que j’ai achetés, donc quand on pose la question à table, je sèche. Désormais, je vais faire des étiquettes. Je  prête l’idée de la crèmerie royale pour les fois prochaines.

La crémerie royale.fr : la box

 J’ai reçu une box d’une valeur 49 euros contenant 6 fromages. Il y avait :

  • Un petit reblochon
  • Du brie à la truffe
  • Un comté 36 mois d’affinage, 250gr, mon amoureux l’a fortement apprécié
  • Un Crottin de Chavignol AOPx2 je ne m’en lasserais jamais
  • Un Cabichon blanc
  • Un Banon feuille

Je suis allée faire un tour sur le site de la cremerieroyale.fr. Il y a un large choix de fromages. Vous pouvez aussi bien choisir un plateau parmi ceux composés ou le faire vous-même. Vous avez également la possibilité de vous abonner pendant plusieurs mois.Des spécialités fromagères jusqu’aux spécialités régionales, tout amateur de fromage s’y trouve satisfait. 

Parlons fromages
Le Banon feuille, que j’ai adoré, est un fromage de chèvre. C’est une spécialité de Provence.  Il est enveloppé dans des feuilles de châtaigner, qui sont imbibées d’eau de vie. Il est ensuite fermé avec des fils de raphia. Le fromage est ainsi mieux conservé et son mon onctuosité est préservée. J’ai trouvé qu’il avait du caractère. Sa texture moelleuse n’a fait qu’une bouchée avec mon pain aux céréales.banon-feuille-aoc-decoupe_mLe petit Reblochon est un fromage au lait cru de vache, une spécialité de Savoie. Il est extrêmement onctueux. Il est connu pour entre autres usages culinaires, pour la réalisation de la tartiflette. J’ai d’ailleurs réalisé des croquettes de patates douces au reblochon et c’était très bon, à juger sur leur court passage sur la table.

petit-reblochon-decoupe_mLe Conté AOP 36 mois est un des fromages que j’ai préféré (même si je les ai tous appréciés). C’est un fromage au lait de vache cru qui a été affiné 36 mois. C’est une spécialité de la Franche Comté. Il fait partie des fromages dits à pâte dure ou ferme, il est supra fondant en bouche.Une merveille gastronomique.

comte-aop-36-mois

Le chabichou AOC, est un fromage de chèvre. Mon chéri n’apprécie pas le fromage de chèvre! Youhouu ! A moi, ce délice moelleux de Poitou-Charentes. Il  a des notes de muscade je dirais en bouche.

chabichou-blanc-aoc-decoupe_m

Les crottins de Chavignol, j’en ai aussi fait mon affaire :), je me suis régalée! C’est un fromage de chèvre, une spécialité du Centre. J’ai trouvé qu’il avait des notes de noix. Je l’ai ajouté à ma salade, il lui a ramenée des notes aromatiques.

crottin-chavignol-aop_mLe brie à la truffe AOP, est un fromage au lait de vache, qui vient de l’Ile de France. Je ne suis pas fan de brie mais c’est une jolie association entre l’huile d’olive aromatisée à la truffe et le brie de Meaux. L’association des saveurs fonctionne très bien ensemble et se laisse déguster agréablement.

brie-meaux-aop-truffe

Mon avis

J’ai trouvé cette box géniale! Je pense que le fromage fait partie de ces produits pour lesquels le réflexe d’achat  n’est pas (encore) spontané sur la toile. C’est une approche de la gastronomie que à laquelle j’adhère. Elle contribue à faire évoluer les modes de consommation. Elle permet de faire voyager la gastronomie française. C’est un bonne alternative pour faire découvrir le fromage en France et ailleurs, car la livraison se fait dans différents pays. C’est aussi bonne idée cadeau. Si pour une raison quelconque, je n’ai pas le temps de me rendre chez mon fromager, je n’hésiterais pas à me faire livrer. C’est un gain de temps avec l’assurance de produits de qualité. Concernant les prix, ils sont raisonnables. Il est important de souligner qu’il s’agit de fromages de haute gastronomie. J’ai découvert le Brie à la truffe et le Banon feuille. J’ai savouré les fromages de chèvre et mon amoureux s’est régalé avec le comté AOP 36 mois, c’est un coup de cœur pour cette box. Je remercie Sébastien de la crémerieroyale.fr de m’avoir sollicitée pour tester sa box. Je vous la recommande.

Gaëlle’S